Youtube Twitter LinkedIn Facebook
Note de conjoncture - Février 2019
21 février 2019

Note de conjoncture - Février 2019

Avec son avance habituelle de deux mois, le baromètre mensuel donne pour fin mars une anticipation de la production globale du premier trimestre 2019 des industries mécaniques de + 2 % par rapport à 2018. Cette évolution traduit une décélération de la croissance ; celle-ci est cohérente avec les prévisions de ralentissement de PIB en 2019 formulées par la plupart des instituts de prévision macroéconomique.

Le solde d’opinion des industriels sur les carnets de commandes étrangers atteint un palier et se redresse légèrement en janvier 2019 après une année 2018 marquée par une hausse des exportations de + 2,4 % selon les premières estimations des douanes françaises. Cette progression est due uniquement à une augmentation soutenue des exportations vers les pays membres de l’Union européenne (+ 4,2 %). Les ventes sont en hausse notamment vers l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni. A l’inverse, les expéditions vers les pays tiers marquent le pas (- 0,1 %). La progression des exportations vers les Etats-Unis, le Brésil et la Chine compensent juste le recul des livraisons sur le Japon, l’Inde, la Russie et l’Algérie.

Parallèlement, l’augmentation de la demande intérieure s’est traduite par une hausse des importations de + 4,9 % au cours de l’année 2018. Ce dynamisme sur le marché national profite à l’ensemble des pays fournisseurs. L’accroissement des achats en provenance des pays membres de l’U.e. est de + 5,2 % en 2018 par rapport à 2017 contre + 4,3 % pour les pays tiers. En outre, le climat des affaires en France reste stable en janvier 2019. Le solde d’opinion des industriels sur leur production passée repart à la hausse dans l’industrie manufacturière. Dans l’agroalimentaire, l’indicateur synthétique de climat des affaires se maintient au-dessus de la moyenne de longue période en janvier 2019. Cette stabilisation est aussi enregistrée par le secteur des matériels de transport. La demande intérieure se redresse pour l’automobile alors que les soldes sur les carnets de commandes étrangers se dégradent. Dans le secteur des équipements électriques, des produits informatiques et électroniques, la conjoncture s’améliore au mois de janvier 2019. A l’inverse, l’indicateur synthétique diminue dans le commerce de gros et dans le bâtiment.

Secteur de la transformation

Les facturations augmentent de + 2,8 % au cours des onze premiers mois de 2018 par rapport à la même période de l’année précédente. La production croit aussi bien pour la construction métallique que pour la chaudronnerie et le chauffage central. Le chiffre d’affaires des entreprises de la sous-traitance progresse aussi d’une façon significative. L’activité de décolletage, de découpage-emboutissage, de traitement des métaux et de mécanique industrielle est en croissance durant les onze premiers mois de 2018. Quant aux articles métalliques, l’accroissement des facturations de ressorts, d’outillages et d’emballages métalliques légers a plus que compensé le retrait des ventes de coutellerie, de visserie et boulonnerie. Les perspectives de production à court terme des industriels se redressent malgré le solde d’opinion dégradé sur les carnets de commandes globaux et étrangers.

Secteur de l’équipement

La croissance de l’activité se poursuit. Les facturations augmentent de + 4,1 % au cours des onze premiers mois de 2018. La croissance reste soutenue pour le machinisme agricole, les machines d’usage général ainsi que pour les machines d’usages spécifiques. Le secteur du matériel de levage et de manutention enregistre une hausse des facturations à deux chiffres. Les ventes ont aussi bondi pour les machines pour l’extraction ou la construction. L’augmentation du chiffre d’affaires reste significative pour les machines pour la métallurgie, les machines d’imprimerie et les machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques. La progression des livraisons de machines-outils à bois et de matériels de soudage a plus que compensé le léger recul des ventes de machines-outils à métaux. La production se stabilise pour les composants avec des évolutions différenciées selon les catégories de matériels. Les perspectives des industriels sur leur activité future restent favorables.

Secteur de la précision

La croissance du secteur ne se dément pas. L’augmentation des facturations reste soutenue d’un mois à l’autre. Les industriels prévoient la poursuite de la hausse de leur activité à court terme. 

Au total, la production des industries mécaniques continue de croître au premier trimestre 2019. La demande est beaucoup plus dynamique en provenance du marché intérieur qu’à l’exportation.

A télécharger

Note conjoncture IM - Février 2019.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...