Youtube Twitter LinkedIn Facebook
Note de conjoncture - Décembre 2018
18 décembre 2018

Note de conjoncture - Décembre 2018

La croissance de l’activité des industries mécaniques se poursuit au mois de novembre 2018. Elle est tirée à la fois par la demande en provenance du marché intérieur et par l’augmentation de la demande étrangère. La hausse de la production s’est intensifiée au quatrième trimestre 2018 selon les estimations provisoires du baromètre des industries mécaniques (+ 3,3 % en octobre, + 4 % en novembre et + 2,9 % en décembre 2018). L’augmentation des facturations est de + 3,4 % pour le cumul des trois premiers trimestres de 2018. Les livraisons en France progressent de + 3,7 % ; quant aux exportations, l’augmentation est de + 3 %. La production devrait poursuivre sa croissance jusqu’au début de 2019 selon ce même baromètre. Le ralentissement enregistré par les quelques professions de la mécanique au mois de septembre 2018 a cédé la place à une croissance moyenne. L’ensemble des entreprises mécaniciennes jugent le volume de leur carnet de commandes stable selon les résultats provisoires de l’enquête tendance FIM réalisée auprès de ses principales professions. 

La croissance des exportations de + 3 % enregistrée au cours des neuf premiers mois de 2018 résulte d’une hausse significative des livraisons à destination des pays membres de l’Union européenne (+ 5 %) et d’une stabilisation avec les pays tiers (+ 0,1 %). Selon les statistiques douanières françaises, les expéditions sont en hausse de + 1,8 % vers l’Allemagne, + 1,7 % vers l’Italie, + 2,7 % vers le Royaume-Uni, + 2,2 vers l’Espagne, + 16,2 % vers le Portugal, + 14,3 % vers les Pays-Bas et + 9,7 % vers la Pologne. Parallèlement, une augmentation des exportations est enregistrée vers les Etats-Unis (+ 6,6 %) et la Chine (+ 2,6 %) alors que les ventes se contractent vers le Japon (- 18,4 %), la Tunisie (- 3,5 %) et l’Algérie (- 13,6 %).

Le climat des affaires en France se redresse légèrement dans l’industrie manufacturière au mois de novembre 2018 selon l’Insee. La tendance est haussière dans l’industrie agroalimentaire. Le climat s’améliore aussi dans le caoutchouc-plasturgie, dans le bois-papier et la métallurgie alors qu’il se dégrade dans la branche de la construction électrique, dans l’habillement-textile et dans la chimie. L’amélioration du climat dans les matériels de transport s’explique surtout par la hausse des soldes d’opinions sur les carnets de commandes globaux dans l’industrie automobile.

Secteur de la transformation :

Le chiffre d’affaires croit de + 3 % pour l’ensemble du secteur. La progression au cours des neuf premiers mois de 2018 est de + 3,1 % pour la construction métallique. Les facturations augmentent aussi pour la chaudronnerie et le chauffage central (+ 3,3 %). La croissance la plus forte du secteur est enregistrée par la sous-traitance mécanique (+ 4,2 %). Le décolletage, le découpage-emboutissage, le traitement des métaux ainsi que la mécanique industrielle sont à la base de cette hausse. L’augmentation du chiffre d’affaires d’articles métalliques est de + 1,2 %. La croissance des facturations de fabrication de ressorts, d’emballages métalliques légers et d’outillages a plus que compensé le recul enregistré par la fabrication de coutellerie, de vis et de boulons. Les perspectives à court terme se dégradent pour la transformation des métaux.

Secteur de l’équipement :

La hausse des facturations est de + 3,7 % au cours des neuf premiers mois de 2018 pour l’ensemble des professions. La croissance la plus forte est enregistrée par le machinisme agricole (+ 7,2 %), les machines d’usage général (+ 6,2 %) et les machines d’usages spécifiques (+ 5,2 %). La croissance reste soutenue pour les matériels de manutention, les matériels pour la construction et les machines d’imprimerie. Une augmentation moyenne est enregistrée par la fabrication de machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques, les matériels de soudage, les pompes et compresseurs, la fabrication d’engrenages et d’organes mécaniques de transmissions, et la fabrication de machines pour les industries textiles. A l’inverse, les ventes baissent pour la fabrication de moteurs et turbines, de générateurs de vapeur, de fours et brûleurs et de machines pour l’industrie agroalimentaire. Les opinions des industriels sur leur activité future restent favorables.

Secteur de la précision :

Les facturations sont en hausse de + 3,8 % au cours des trois premiers trimestres de 2018. Toutes les catégories de matériels progressent à l’exception de la lunetterie. Cette tendance favorable devrait se poursuivre à court terme selon les industriels.  

Au total, l’activité des industries mécaniques est en croissance tout au long de l’année 2018. Cette tendance haussière devrait se poursuivre au début de l’année 2019.

A télécharger

Note conjoncture IM - Décembre 2018.pdf

Contact

Désiré RAHARIVOHITRA - 01 47 17 60 42 - DRAHARIVOHITRA@fimeca.org

Sur le même sujet...